CARL ANDRE
FRANÇOIS BACLESSE Journal de Bopa
STEPHANE BAYARD
SYLVIE BONNOT
BILL BRAND
ALTER CARNOL
ROSEMARIE CASTORO (1)
ROSEMARIE CASTORO (2) Writings
LESLEY FOXCROFT
BENOIT GOLLÉTY
DAVID GORDON (1)
DAVID GORDON (2) Poems
NICOLE HASSLER
HESSIE
ROBERT HUNTER (1)
ROBERT HUNTER (2) Grazia Gun "A Nothing Point"
ROBERT HUOT (1)
ROBERT HUOT Film Information
ROBERT HUOT On the Red Classic Series
MARIE-FRANCE JEAN
CAROL KINNE (1)
CAROL KINNE (2) Notes on Carol Kinne's Paintings
MARTINA KLEIN
MELISSA KRETSCHMER
NADINE DE KŒNIGSWARTER
LUCAS L’HERMITTE
GALERIE A. LEFEBVRE
LUCY LIPPARD "Full of it" sur Robert Huot (trad. fr.)
LUCY R LIPPARD lecture du 26.4.2012
LAURA MARELLO Lecture du 28 juin 2012
KATY MARTIN
JULIAN MEREUTA
THIERRY MIROCHNITCHENKO
CARMENGLORIA MORALES CV
CARMENGLORIA MORALES Textes théoriques années 70-80
MARIA MORGANTI (1)
MARIA MORGANTI (2) Walls of Work on Paper
PIERO MORGANTI Diario di Viaggio Parigi 23-28 ottobre 1992
HELGA NATZ
JUDITH NELSON (1)
JUDITH NELSON (2) "How Paper Responds To..."
PAUL NELSON (1)
PAUL NELSON (2) Poems
SIMONE NIEWEG
RENO ODLIN
ANITA PAIN
CHRISTINE PIOT
FRANCOIS RISTORI (1)
FRANCOIS RISTORI (2) Proposition-peinture
BARBARA ROSE interview Carl Andre
MARIANNE SCHARN (1)
MARIANNE SCHARN (2) A Correspondence with Carl Andre
MICHAEL H SHAMBERG
EIJI SUZUE (1)
EIJI SUZUE (2) Fragments de "L'Éclair de Paris"
RYO TAKAHASHI (1)
RYO TAKAHASHI (2) Écrits d'expositions
 

Portrait d'artistes: AMY ANTIN 18 septembre 2014 - 27 septembre / ROBERT HUOT 02 octobre - 11 octobre / ANITA PAIN 16 octobre - 25 octobre / NICOLE HASSLER 30 octobre - 08 novembre / SYLVIE BONNOT 13 novembre - 22 novembre / EUGENIE PAULTRE 27 novembre - 06 décembre / STEPHANE BAYARD 11 décembre - 20 décembre 2014
18 septembre - 20 décembre 2014




CYCLE PORTRAIT D’ARTISTES



AMY ANTIN

18 septembre - 27 septembre
ROBERT HUOT

02 octobre - 11 octobre
ANITA PAIN

16 octobre - 25 octobre
NICOLE HASSLER

30 octobre - 08 novembre
SYLVIE BONNOT

13 novembre - 22 novembre
EUGENIE PAULTRE

27 novembre – 06 décembre
STEPHANE BAYARD

11 décembre - 20 décembre


La Galerie, récemment installée au 10 rue des Beaux Arts dans le sixième arrondissement de Paris, a souhaité pour cette rentrée de septembre, donner la parole aux artistes. Du 18 septembre au 20 décembre 2014, la Galerie Arnaud Lefebvre présentera un cycle de courtes expositions personnelles de sept artistes, que nous appelons des Portraits.

 

 Le choix d'expositions Portraits vise à replacer l’artiste au centre des recherches qui l'ont menées à son art. L’objectif du cycle “Portrait d’artistes” est donc de présenter à la fois l'art et la personne de l’artiste.


« En associant les visiteurs à la personne qui crée l'art et dans le but de communiquer avec l'artiste et l'artiste avec les visiteurs, le  cycle Portrait d'artistes est un partage de l'intégralité du processus de création » – Judith Nelson.



CYCLE PORTRAITS OF ARTISTS

The Arnaud Lefebvre Gallery recently moved to 10 rue des Beaux Arts in the sixth district of Paris and for our new program we would like to let the artists speak. From September 18th till December 20th, 2014, we propose a cycle of short personal shows of seven artists, that we call “Portraits.”

This series of individual "Portraits" intend to replace the artist at the center of his or her work. The purpose of this cycle "Portraits of Artists" is to exhibit both the art and the person of the artist. For that matter, we invited each artist to show his or her recent work and talk about it (during or after the opening).

 

“Portrait of Artists', by identifying the viewers with the person who made the art, and to communicate with the artist, and the artist with the viewers, shares the whole creative process”—Judith Nelson


présentation de "Portraits d'artistes" par Arnaud Lefebvre



AMY ANTIN.

Amy Antin, née à New York en 1955, est chanteuse de jazz,  compositrice, parolière et artiste peintre. Influencée par la maîtrise de la luminosité des impressionnistes et par le travail  de  la couleur du peintre américain Mark Rothko, ses peintures acryliques abstraites sur bois sont des champs d'intensité variables de couleur. Incisant le bois à la recherche de son motif, l'artiste se laisse guider par les aspérités naturelles que lui offre le support tout en composant ses ensembles par des bandes de couleur prédéfinies. Au cœur de ses œuvres, se joue un conflit entre force chromatique et finesse de la ligne, entre remous de peinture et écriture imagée. Cette dualité se retrouve  dans ses compositions musicales. Passionnée de jazz, ses chansons ont la couleur des sentiments et la force rythmique de la musique afro-américaines.

18 septembre-27 septembre


AMY ANTIN.

Amy Antin, born in New York City, is a singer, songwriter and a painter. Influenced by the masterful luminosity of the French Impressionists and by American painters Mark Rothko, Agnes Martin, Richard Diebenkorn and Robert Ryman, her acrylic paints abstracted on wood feature color in varying fields of intensity. Scraping through layers of paint in search of her motifs, supported by the natural strength of the wood, the artist then veils these sections in part with multiple and thin bands of paint. At the heart of her work lies the conflict between chromatic strength and fine line. This duality is also to be found in her musical compositions, where the rhythmic pulse of her music underlies precise and poetic lyrics, creating songs that combine exactitude with passion.

September 18-September 27

Amy Antin "Soul Pieces"

Amy Antin "Healed"

Amy Antin "Pennies"


ROBERT HUOT.

Robert Huot , né à New York en 1935, est l'un des premiers artistes de l'art minimal aux USA. Il a commencé à peindre à la fin des années 50, puis a employé différents médiums: performances, films, photos, musique et toujours la peinture. Dans les années 60-70, l'art de Robert Huot évolue vers une forme plus conceptuelle voire invisible, en réaction à la marchandisation de l'objet d'art traditionnel et à la situation politique issue de la guerre du Vietnam . Par son engagement au seinde l'Art Worker Coalition et par sa prise de position pacifique lors de ce conflit (Robert Huot a co-organisé l'exposition Benefit For The Student Mobilization Commitee To End The War in Vietnam à la Galerie Paula Cooper en 1968) , l'art de Robert Huot se dématérialise selon le terme de Lucy Lippard. Illustrant les idées de Seth Siegelaub, l'un des principaux promoteurs de l'art conceptuel aux USA dans les années 60, Robert Huot remet en cause le concept d'oeuvre d'art et renouvelle fondamentalement la relation au spectateur . Cette préoccupation l'a conduit à employer de nouvelles formes d'expression dans lesquelles l'artiste devient à la fois le sujet et l'objet de son expérience artistique: des Diary Films et Diary Paintings des années 70, aux travaux photographiques et d'animation récents en collaboration avec Carol Kinne, en passant par son œuvre peinte d'envergure basée sur le triangle équilatéral.

Pour son "Portrait", Robert Huot a choisi d'exposer des photos de la série "Red Classics" qu'il a réalisé en collaboration avec l'artiste Carol Kinne. Et à l'occasion de la "Nuit Blanche" du samedi 4 octobre, seront montrés ses deux films d'animation "4 Carols +" et "Masks 2", en alternance avec la la performance d’Agnès Butet « Autres familles. Dyptique ».

02 octobre-11octobre

Nuit Blanche 4 octobre 20h-2h en alternance avec Agnès Butet

Texte de Robert Huot sur la série "Red Classic"

vidéo de la lecture du texte


ROBERT HUOT

Born in New York in 1935, Robert Huot is among the first artists of Minimal Art. Going through a conceptual period in the 60's, Robert Huot's art deeply renew the relation of the viewer to the artwork: from his "Dairy Films" and "Diary Paintings" of the 70's to his recent photographic and animation works, including his large body of triangular paintings. For his "Portrait", Robert Huot will show photos of his "Red Classics" series that he made in collaboration with the artist Carol Kinne. And on the occasion of the "Nuit Blanche" event we will show the two animation films "4 Carols +" and "Masks 2" by Robert Huot and Carol Kinne, in alternance with the performance "Other Families. Dyptich" of the French Choreographer Agnes Butet.

October 2-October 11

"Nuit Blanche" event, Saturday October 4, 8pm-2am, in alternance with Agnes Butet.

Robert Huot on the "Red Classic Series"

video of the reading (in French)


ANITA PAIN.

« Mon père m'a donné l'appareil photo dont je me sers. Il a passé son enfance dans les quartiers pauvres de l'est de Londres et pour lui la photo changeait la façon de voir les choses. Il a assisté à des destructions d'énormes immeubles pendant la guerre, avec du verre partout qui renvoyait la lumière et il a pris conscience que ces moments sont uniques. Je suis venue assez tard à la photo et l'idée un peu illusoire de faire un choix et de décrire me plaît beaucoup. J'ai tendance à mettre en valeur les petits détails de la vie qui m'entoure. C'est tout un jeu qui se déroule devant l'objectif, et grâce à la lumière et à un décor de tous les jours, un brin d'herbe devient plus que ça." J'aime jouer avec le symbolisme et quand on capture des objets qui se trouvent les uns à côté des autres, on construit une histoire.

« L'autoportrait me pose en tant qu'artiste le défi de partager mes observations privées et de déterminer la façon de dire mes propres histoires à un moment où la photographie est saturée par les images personnelles de tous les jours. Quand je fais un portrait je prends volontiers en compte la manière dont la personne qui pose aimerait apparaître, de quelle façon ils se voient eux-mêmes et de quelles énigmes relève leur monde intérieur, que l'on soit dans le grandiloquent, dans le contact visuel ou dans la posture.

« Quand je retourne cela à mon compte, cela transforme mes histoires personnelles et ma famille bien aimée dans des fenêtres qui donnent sur l'extérieur, des miroirs qui réfléchissent vers l'intérieur, et des rideaux qui s'ouvrent pour révéler ou qui se ferment pour cacher ». — Anita Pain

16 octobre-25 octobre.

textes d'Anita Pain

vidéo de la lecture


ANITA PAIN

"My father gave me the film camera that I use, he grew up in the east end slums of London and found that with a camera came a different way in. He saw huge smashed buildings during the war with glass everywhere reflecting light and realised these moments are unique. I came quite late to photography and feel excited by the illusive task of knowing what to value and describe, I am drawn to highlight the unseen details of the life around me. Drama plays out infront of the lens and with light and everyday props a piece of grass becomes more. I like to play with symbolism and the objects captured when placed together build a story."—Anita Pain

October 16-October 25

Reading of two texts of Anita Pain

see the texts


NICOLE HASSLER.

Nicole Hassler est une artiste plasticienne suisse. Influencée par le mouvement de l’Art minimal et conceptuel, elle travaille d’abord toutes les variétés et qualités de noir sous forme de monochrome. Très vite l’artiste change sa gamme chromatique et n’utilise plus que des matériaux provenant de l’industrie cosmétique. Elle utilise des fonds de teint qu’elle mélange à différentes résines. La surface peinte devient peau. Ses tableaux de maquillage sont de véritables portraits abstraits de femme, avec leurs caractéristiques de sensualité et de douceur. Mais Nicole Hassler explore aussi d‘autres domaines artistiques: elle travaille la photographie, l’écriture et la vidéo. Le  choix d’utiliser des produits cosmétiques n’est pas anodin: il est une réflexion philosophique sur le thème de l’identité, de l’apparence, de la sensualité et de la féminité.

30 octobre-08 novembre.

vidéo de présentation de Nicole Hassler


NICOLE HASSLER is a Swiss Painter. Her monochrome painting is made with cosmetic products. She is interested in the notions of identity, appearance, sensuousness and femininity. Her pictures of make-up are real women abstract portraits. Nicole Hassler's work is innovative with an impressive sense of continuity. She also uses photography and video. Video of the reading by Nicole Hassler

October 30-November 8

Nicole Hassler introduces her show


SYLVIE BONNOT.

Sylvie Bonnot, née en 1982, est diplômée de l’École nationale supérieure des beaux arts de Dijon. Elle s'intéresse à la question du paysage et du territoire. Comment le définir, comment l'éprouver ? L'artiste voyage pour se confronter à des milieux inhospitaliers, mettre à l'épreuve son corps afin de mieux saisir toutes les caractéristiques physiques, géographiques, structurelles et esthétiques de ces paysages sauvages. Après l'immersion totale, s'en suit tout un travail d'atelier. Pour Sylvie Bonnot, photographier c'est garder en mémoire, mais les images se figent. Alors, l'artiste utilise le dessin pour rendre compte du déplacement, du mouvement. Le dessin est là pour accompagner la photo : il est trace, parcours, schéma et trame. Ainsi l'artiste fait découvrir une nouvelle dimension de ce paysage. Mais parfois, le dessin conquiert l'espace photographique, envahit la photo. La photo n'est plus image mais devient support du dessin. Par différents jeux de pliage, le support plan gagne en profondeur. La magie du travail de Sylvie Bonnot « vient de cette combustion alchimique, de cette navigation entre référent et imaginaire, de cette sublimation du paysage, qui sont, en fait, une tentative ultime d’épuisement de l’image. » (Marc Lenot, De la combustion du paysage.)

13 novembre-22 novembre.

Intervention de Sylvie Bonnot


SYLVIE BONNOT is interested in the matters of landscape and territory. Her Land Art introduces the excess of the body within nature. To Sylvie Bonnot, photo uses to keep memory alive. Her drawing traces, goes along and weave a new dimension of her photo. Her photo is not an image anymore but becomes the background to a hidden dimension of landscape.

November 13-November 22

Sylvie Bonnot introduces her work (in French)


EUGÉNIE PAULTRE.

Eugenie Paultre, née en 1980, est une artiste peintre et écrivaine. Après avoir fait des études philosophiques, elle publie différents écrits dont "L'État actuel des choses", puis "Hiver" en 2013 aux éditions Al Manar/Alain Gorius, et "Nous verrons bien" aux éditions Moon Rainbow en 2013. Dans ses longs poèmes en prose rythmée, Eugénie Paultre place la pensée au centre même du travail poétique. Autodidacte en peinture, elle s'intéresse à la couleur avec une sensibilité accrue pour la lumière. Elle utilise fréquemment l'huile et l'acrylique ainsi que des pigments purs. Dans la grande tradition de la peinture américaine du XXème siècle, l'artiste travaille souvent le format carré. Eugénie Paultre laisse aux visiteurs, la libre interprétation de ses toiles, souhaitant qu'ils s'immergent dans son univers plastique, se laissant guider par leurs émotions. Avant toute chose, c'est la recherche d'une forme de profondeur et la volonté d'ouvrir des espaces qui caractérisent son travail. L'artiste préfère parler d' "infinité" que d'abstraction pour sa peinture.




"La peinture, telle qu’elle m’apparaît, est avant tout de la matière (huiles, pigments purs) qui se mélange, se surimpose, se forme et se déforme, et qui va, pour ainsi dire, de soi-même chercher un chemin vers « quelque chose » ; que cela s’appelle : abstrait, paysage, nature morte, ou encore autre chose qui, peut-être, tient de tout cela à la fois, il y a toujours cette assurance (quand bien même cela demanderait en fait l’éternité…) d’arriver en un lieu, fini, avec toutes les imprécisions que cela comporte. Vue ainsi, selon mon expérience, la peinture est quelque chose de très élémentaire, où il s’agit de se confier à ce qui émerge - et d'arriver au moment où la matière trouvera un équilibre, sur cette surface plane de la toile - son support, son soutien - pour manifester, autant qu'il est donné, le sens caché, ou possible, qui est le sien." — Eugénie Paultre (novembre 2014)

27 novembre-06 décembre

intervention d'Eugénie Paultre


EUGENIE PAULTRE was born in 1980, she is a Painter and a Writer. In her long poems of rhythmic prose, Eugénie Paultre puts thought at the very center of her poetical work. Self-taught in painting, she likes colour and is specially sensitive to light. Having the grand ambition to open new spaces with the painter's dirty hands, Eugénie Paultre chose a risky path in the "infiniteness" of painting.

 

"Painting, it seems to me, is first of all made by matter, in my case of oil and pure pigments, that is mixed and layered up, given shape and loosing shape, and that goes, so to speak, toward "something"; be it called: abstract, landscape, still life, or something else that, perhaps, has to do with all these. And still a confidence remains (even if it would take forever...) to reach a finite place, with its inherent imprecisions. In my view and experience, painting is a very basic thing, it is about relying on what comes out—and getting to the point where matter finds a balance, on this very stretched and friendly plane of canvas, to manifest, as far as possible, its own meaning whether you call it hidden or likely."—Eugénie Paultre (November 2014)

November 27-December 6

Eugénie Paultre introduces her show (in French)


STÉPHANE BAYARD.

Stéphane Bayard, né en 1955, est un peintre d’origine bordelaise. Depuis maintenant plus de trente ans, son œuvre exigeante explore de nouvelles voies à la peinture. Dans son travail l’artiste interroge la condition de la perception et la notion d’abstraction qu’il juge être «une inquiétante
expérience». Pour lui, la création artistique commence par le travail de la toile: elle est pliée en épis et montée sur châssis. Elle est ensuite recouverte d‘un voile de polyester, de liant vinylique et de pâte à modeler afin d’homogénéiser l'ensemble de la composition par un effet de transparence. Derrière cet amas de matières opaques, on devine les traces de pliage, mémoire d‘une première pensée créative. La ligne est la trace de cette pensée initiale, elle tend à s’effacer pour finalement devenir motif. L’artiste joue avec l’envers et l’endroit du tableau: sur l’endroit, la ligne apporte du rythme à la composition en revanche sur l’envers c’est une véritable mise en tension. «La ligne est ici la trace d’une pensée en mouvement concentrée ou fuyante »(Pauline Lisowski, Corridor, le 11 mai 2014)

11 décembre-20 décembre

Vidéo de l'intervention de Stéphane Bayard

 

STEPHANE BAYARD. For more than thirty years, the painting of Stéphane Bayard asked what seeing and what abstraction are, both being for him a "disquieting experience". In his work, he follows a sophisticated process of simple steps in which shape and thought intermix in search of a pictural novelty.

December 11-December 20

Stéphane Bayard introduces his show (in French)





Exhibit Images


AMY ANTIN photo vernissage




AMY ANTIN vue d'exposition




AMY ANTIN "Soul Pieces" (Series of 2,) acrylique sur bois, 22 x 30 cm, 2104




AMY ANTIN "The Garden" (Series of 3), acrylique sur bois, 22 x 30 cm each, 2104




AMY ANTIN exhibition view ("Moonwalk", "Tattoo", "Butterfly", "Goldenrust", "Egg Nog and Black")




AMY ANTIN exhibition view ("Forest Primeval")




AMY ANTIN exhibition view ("Septembering", "Summering", "Dauphine", "Haikütt", "Dawning")




AMY ANTIN
"Tattoo", acrylique sur bois, 22 x 30 cm, 2014
"Butterfly", T-shirt et peinture, 2014




AMY ANTIN "Egg Nog and Black", acrylique sur bois, 63 x 63 cm, 2104




AMY ANTIN "Forest Primeval", acrylique sur bois, 63 x 63 cm, 2104




AMY ANTIN "Summering", acrylique sur bois, 63 x 63 cm, 2104




AMY ANTIN
"Dauphine", acrylique sur bois, 27 x 34 cm, 2104
"Haikütt", acrylique sur bois, 27 x 77, 2104


:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::





ROBERT HUOT Vernissage "Portrait d'artiste"




ROBERT HUOT Vernissage "Portrait d'artiste"




ROBERT HUOT Vernissage "Portrait d'artiste"




ROBERT HUOT Vernissage "Portrait d'artiste"




ROBERT HUOT Vernissage "Portrait d'artiste"




ROBERT HUOT "Portrait" Vue d'exposition




ROBERT HUOT ET CAROL KINNE
"THE RED CLASSIC SERIES", 2008-2009, impression à jet d’encre, photo (13”x19” / 48 x 32,5 cm) + scan (11”x8” / 28,3 x 21,5 cm)




ROBERT HUOT & CAROL KINNE
"GROUP OF 11 FROM “MASKS 2” : ELEVEN MAIDS A-MASKING", édition de 5, n° 1/5, impression à jet d’encre, 11 fois (48 x 33 cm) total 48 x 435 cm




ROBERT HUOT & CAROL KINNE
"THE RED CLASSIC SERIES": After Van Eyck, Ghent altar piece, 15th Cent.




ROBERT HUOT & CAROL KINNE
GROUP OF 11 FROM “MASKS 2”, detail




ROBERT HUOT & CAROL KINNE
"THE RED CLASSIC SERIES"
Boy Egypt Old Kingdom 6th Dynasty ( ?) 2350-2200 BC
Boxer (Greek) 1st Cent B.C.




ROBERT HUOT & CAROL KINNE
"THE RED CLASSIC SERIES"
Madame Récamier David 1800
Rokeby Venus Velasquez 17th Cent.




ROBERT HUOT Nuit Blanche 4.10.2014
Robert Huot et Carol Kinne "Masks 2" vidéo d'animation




AGNÈS BUTET Nuit Blanche 4.10.14 "Autres familles" (avec Camille Gerbeau, Clémence Pavageau et Pauline Tremblay)




Agnès Butet & Bernard Tran : "Autres familles. roman photo - table" . 2014




ANITA PAIN vernissage 16.10.2014




ANITA PAIN vernissage 16.10.2014




ANITA PAIN vue d'exposition "Self Portrait"




ANITA PAIN
two prints painted in varnish, 83 x 123 cm each
"Means looking down" 2012




"Berlin Olympic stadium" 2013




ANITA PAIN "Self Portrait" exhibition
85 Postcards 2014, 10,5 x 15 cm each




ANITA PAIN 15 postcards, 2014
"concentration camp burnt wall" 2012 / "Means looking down" 2012 / "black suits white shirt"

""ceiling Berlin" 2014 / "blue butterfly" 2013 / "Photo of a photo" 2012

""foot" 2011 / self portrait 1 with the artist Kamila Kuc" / ""garden in the sun" 2012

"Jo and Richard" 2012 / "winter sea" 2013 / "Means and her violin" 2013

"hanger John Cage Church" 2012/ 2012 / "flowers and fence autumn" 2013




ANITA PAIN
"Fathers Hand" 2012




ANITA PAIN 2 postcards
"his suit" 2012 / "hanger John Cage Church" 2012




ANITA PAIN 2 postcards
"blue butterfly" 2013 / "blue mountain Switzerland" 2012




NICOLE HASSLER Présentation de son exposition "Portrait d'artiste" 30.10.2014




NICOLE HASSLER "Portrait d'artiste" vue d'exposition




NICOLE HASSLER "Berlin NP Série B", 2001, vernis à ongle sur Aerolam F-Board, série de 100 éléments, chacun : 10 x 5 cm, dimension variable de l'ensemble




NICOLE HASSLER "Berlin NP Série B" détail, vernis à ongle sur Aerolam F-Board, 10 x 5 cm




NICOLE HASSLER "Peintures 2011", vernis à ongle sur aluminium, sur armoire en métal blanc, 45 x 35 x 15 cm chacune
(de gauche à droite)
"Big Hair-Big Nails"
"Ya come back"
"Guy meets Gal-Veston"
"Houston we have a purple"




NICOLE HASSLER "Guy meets Gal-Veston" 2011, vernis à ongle sur aluminium, sur armoire métal blac, 45 x 35 x 15 cm




NICOLE HASSLER "Shimmering Paris Zinc", 2014, crème de fard à paupière et huile sur Dibond, série de 8 peintures, chacune : 100 x 50 cm, au total 100 x 414 cm




NICOLE HASSLER "Shimmering Paris zinc", 2014




NICOLE HASSLER "Shimmering Paris zinc", détail




SYLVIE BONNOT "Portrait d'artiste"
Intervention de Sylvie Bonnot pendant le vernissage




SYLVIE BONNOT vernissage
photo Pat h Mart




SYLVIE BONNOT vernissage
photo Pat h Mart




SYLVIE BONNOT
photo Pat h Mart




SYLVIE BONNOT "Portrait d'artiste" vue d'exposition




SYLVIE BONNOT mur de gauche




SYLVIE BONNOT mur de droite




SYLVIE BONNOT "Pointe Sèche VII", dessin à la pointe sèche sur photographie, tirage lambda, contrecollage aluminium, caisse américaine, 82 x 95 cm, Spitzberg, 2014




SYLVIE BONNOT "Eloge de l’Onde 006", volume photographique, tirage baryté, bois, 29 x 19 x 8 cm, Versailleux, 2014




SYLVIE BONNOT "Cellulose 2014 – 006", dessin au cutter sur tirage baryté, 70 x 70 cm, Tokyo, 2014




SYLVIE BONNOT "Topographie II", dessin au stylo micropointe Sakura sur papier BFK Rives, 86 x 125 cm, St Léger, 2011




SYLVIE BONNOT "Dessin/photo Aquarelle 007" dessin au cutter sur tirage baryté, aquarelle, contrecollage aluminium, caisse américaine, 65 x 65 cm, Perth (Australie), 2012




SYLVIE BONNOT "Ueno 003", volume photographique, tirage baryté, bois, 39 x 39 x 8 cm (dimensions variables), Tokyo, 2014




SYLVIE BONNOT "Eloge de l’Onde 001", volume photographique, tirage baryté, bois, 22 x 28 x 11 cm, Versailleux, 2014




EUGENIE PAULTRE "Portrait d'artiste" Vernissage
Photo Pat h Mart




EUGENIE PAULTRE "Portrait d'artiste" Vernissage
Photo Pat h Mart




EUGENIE PAULTRE "Portrait d'artiste" Vernissage
Photo Pat h Mart




EUGENIE PAULTRE "Portrait d'artiste" Vernissage




EUGENIE PAULTRE "Portrait d'artiste" Vernissage
Photo Pat h Mart




Eugénie Paultre vue d'exposition "Portrait d'artiste" 27 novembre - 6 décembre 2014




EUGENIE PAULTRE vue d'exposition




EUGENIE PAULTRE vue d'exposition




EUGENIE PAULTRE
Sans titre, huile et pigments sur toile, 2012, 20 x 20 cm
Sans titre, huile et pigments sur toile, 2012, 20 x 20 cm





EUGENIE PAULTRE
"Horizon", huile et pigments sur toile, 2014, 30 x 30 cm




EUGENIE PAULTRE
Sans titre, huile et pigments sur toile, 2014, 120 x 80 cm




EUGENIE PAULTRE
"Forêt", huile et pigments sur toile, 2014, 30 x 30 cm




EUGENIE PAULTRE
Champ de blé, huile et pigments sur toile, 2014, 40 x 40 cm




EUGENIE PAULTRE
Sans titre, huile et pigments sur toile, 2014, 50 x 50 cm




EUGENIE PAULTRE "Paysage crépuscule" huile et pigments sur toile, 2014, 30 x 30 cm




EUGENIE PAULTRE
Sans titre, huile et pigments sur toile, 2014, 30 x 30 cm




EUGENIE PAULTRE
Crépuscule, huile et pigments sur toile, 2014, 30 x 30 cm




STEPHANE BAYARD "Portrait d'artiste" vernissage
Photo Pat h Mart




STEPHANE BAYARD "Portrait d'artiste" vernissage
Photo Pat h Mart




STEPHANE BAYARD "Portrait d'artiste" vernissage
Photo Pat h Mart




STEPHANE BAYARD "Portrait d'artiste" vernissage
Photo Pat h Mart




STEPHANE BAYARD "Portrait d'artiste" vernissage
Photo Pat h Mart




STEPHANE BAYARD "Portrait d'artiste" Vernissage
Intervention de Stéphane Bayard




STEPHANE BAYARD "Portrait d'artiste" vernissage




STEPHANE BAYARD "Portrait d'artiste" vernissage




STEPHANE BAYARD "Portrait d'artiste" vue d'exposition




STEPHANE BAYARD Vue d'exposition, 4 Tableaux




STEPHANE BAYARD "Autoportrait - Miroir de papier" 2011-2012, sanguine et liant vinylique sur papier, 150 x 490 cm




STEPHANE BAYARD "Autoportrait - Miroir de papier" détail




STEPHANE BAYARD vidéo "La Mort dans l'âme" (1/2), 5 juillet 2014, dyptique 29 sec. et 1min. 13 sec.




STEPHANE BAYARD "Tableau", 1996, liant vinylique sur fil de coton rouge sur voile polyester sur toile de lin pliée en épis et montée sur châssis, 60 x 60 cm




STEPHANE BAYARD 2 "Tableau", 2014, acrylique sur toile de coton sur toile de lin pliée en épis et montée sur châssis, 60 x 60 cm




STEPHANE BAYARD "Tableau", 1996, fil de coton rouge sur liant vinylique sur voile polyester sur toile de lin pliée en épis et montée sur châssis, 60 x 60 cm